Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Derniers chiffres officiels

113 condamnés à mort attendent leur exécution dans les "couloirs de la mort" au Maroc (2014)
En 2012, 6 peines de mort ont été prononcées au Maroc et 10 en 2013.

Une situation en totale contradiction avec :

  • - les engagements pris par le Maroc avec les instances de droits de l'Homme,
  • - les recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation (IER)
  • - la nouvelle constitution qui se réfère au droit à la vie et au droit international.

Rechercher

Nouvelle constitution marocaine

EXTRAITS

Article 20 : “ Le droit à la vie est le droit premier de tout être humain. La loi protège ce droi t”.

Article 22 : “ Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité physique ou morale de quiconque, en quelque circonstance que ce soit et par quelque personne que ce soit, privée ou publique. (...) ”

Abolition !

Le Maroc sera-t-il le second pays arabe (après Djibouti) à abolir la peine de mort? Le royaume pratique depuis 1993 (date de la dernière exécution) un moratoire de fait.
Le débat
est lancé. Juristes, syndicats et partis politiques sont interpellés. Les associations plus que jamais mobilisées.
Le Maroc renforcera-t-il encore son image de pays soucieux des droits de l'homme en abolissant définitivement la peine de mort ?
liste des articles -

ACTU

L'Afrique en marche vers l'abolition. Le Burundi et le Togo abolissent. Le Kenya commue toutes les condamnations à mort (4000). Le Gabon a définitivement aboli la peine de mort (loi votée en février 2011), suivi du Bénin (en août 2011).

Ailleurs : Les élus du Sénat et de la Chambre des représentants du Maryland (Est des Etats-Unis) devraient voter dans les prochains jours une proposition de loi visant à abolir la peine de mort(fév/mars 2013) 

En Tunisie, bien qu'ayant signé le 20 décembre 2012, avec 109 autres Etats, le moratoire des Nations Unies sur l'application de la peine de mort, la Tunisie continue à condamner à mort. En février 2013, le 12 fév 2013, la chambre criminel de la cour d'appel de Sousse condamnait le tueur en série Kamel Lahouel.

En Algérie, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDDH) reçoit en nov. 2011 le feu vert de la présidence de la République pour entamer un programme national devant aboutir à l'abolition de la peine de mort dans la législation algérienne. Mais pourquoi cette proposition de référendum ?
Au Maroc, le mouvement du 20 février demande l'application des recommandations de l'IER dont l'abolition de la peine de mort. Un Collectif d'ONG appelait en mai 2011 le gouvernement à adopter l'abolition de la peine de mort et à l'inscrire dans la constitution. La Coalition mondiale contre la peine de mort a tenu son assemblée générale du 24 au 26 juin 2011 à Rabat.Le texte intégral de la réforme de la constitution proposée.
Art. 20 : "Le droit à la vie est le droit premier de tout être humain. La loi protège ce droit".
 

- Le Réseau des parlementaires abolitionnistes ont annoncé officiellement, le 4/04/13 lors d'une rencontre avec Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, leur participation au 5ème Congrès mondial contre la peine de mort  organisé par ECPM à Madrid du 12 au 15 juin 2013.  

Mai 2014 : Les détenus franco-marocains emprisonnés au Maroc ne sont plus transférés en France en raison de la suspension des accords de coopération judiciaires entre les deux pays. Ils envisagent de recourir à la grève de la faim pour être entendus. Parmi eux, plusieurs se disent victimes de tortures. Le Maroc semble craindre pleuvoir les plaintes pour torture, après l'affaire des plaintes contre le chef de la DGST Abdellatif Hammouchi

- La peine de mort en 2012 : la carte du monde

31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 00:00
Palmarès 2006 du 4è Festival International du Film des droits de l'Homme

Paris, le 31 mars 2006

Le 4è Festival International du Film des droits de l'Homme s'est conclu hier par l'annonce du palmarès. Un palmarès qui attribue le Grand prix du documentaire de création au film de Peter Raymont « J'ai serré la main du diable » (Canada, 2004) qui retrace le parcours du général Roméo Dallaire, chef d'état major des troupes de l'ONU lors du génocide rwandais de 1994.
Ses appels impuissants à la communauté internationale ne furent jamais entendus. Il publia ses mémoires en 2003 sous un livre portant le même titre. Ce film en est le récit filmé. « J'ai serré la main du diable » a été diffusé dans 45 pays (dont la Belgique) mais reste inédit en France. Il a été projeté dans sa version longue lors du FIFDH.
L'autre film lauréat dans la catégorie « Dossiers et Grands reportages » récompense le film de Erling Borgen « L'Ambassadeur » (Norvège, 2005) qui trace le portrait de John Negroponte et à travers lui, celui de la politique américaine en Amérique centrale.
Enfin, le jury des programmes courts a récompensé "L'ami y'a bon" (France, 2005) de Rachid Bouchareb.
Le Festival se félicite du succès grandissant auprès du grand public et donne rendez-vous l'année prochaine à toutes celles et ceux qui se sentent concernés par le combat pour le respect et la promotion des droits humains.


Palmarès complet

Catégorie « Documentaires de création »  (jury présidé par Claude Ribbe)

Grand Prix : J’ai serré la main du diable de Peter Raymont
Le témoignage du général Roméo Dallaire à la têtes des forces de l’ONU pendant le génocide rwandais en 1994.
(film inédit en France)

Prix spécial du jury : Voisins de Rouven Rech
Dans la périphérie de Buenos Aires, une haute clôture grillagée sépare la riche zone résidentielle de Nordelta et le quartier pauvre de Las Tunas.


Catégorie « Dossiers et grands reportages »  (jury présidé par Yves Billon).

Grand Prix : L’ambassadeur de Erling Borgen
Le parcours controversé de John Negroponte, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Irak et responsable des opérations secrètes américaines en Amérique latine dans les années 80.
(film inédit en France)

Prix spécial du jury : Bori Bana de Luc Damiba et Abdoulaye Dialo
Hommage à Norbert Zongo, un homme qui a consacré sa vie à la recherche de la vérité et dont l’assassinat a plongé le Burkina Faso dans une crise profonde.
(film inédit en France)

Catégorie « programmes courts »   (jury présidé par Patric Jean)

Grand Prix : L’ami y’a bon de Rachid Bouchareb
L’histoire d’Aby qui quitte le Sénégal pour la France en 1940 afin de voler au secours de « la mère patrie ».

Prix spécial du jury : Soyons attentifs de Thierry Sebban
Un homme, un train de banlieue dans la nuit et tout peut arriver même l’inpensable…


Prix du jury des étudiants d’Ile de France 
Lamine la fuite de Samia Chala
L’histoire d’un homme dont la seule obsession est de quitter l’Algérie et de rejoindre la vitrine qu’offre l’Occident.
(film inédit en France)

Prix Terre des Hommes pour les droits économiques, sociaux et culturels :
Les fils de la montagne d’argent de Juan S. Betancor
Le portrait des mineurs de Cerro Rico de Potosi qui, depuis plus de 450 ans, vénèrent El Tio, le seigneur de la mine, et lui sacrifient leurs poumons dans les sombres dédales des tunnels de la mine.


Prix du reportage radio* pour les droits de l'Homme  (jury présidé par Silvain Gire).
L’école, dernier refuge de Marie Eloy
Comment des enfants sans repères, vivants sous une tente ou dans un squat insalubre trouvent en l’école un dernier refuge.

*Ces reportages seront prochainement en ligne sur le site du reportage radio (http://prixradio.over-blog.com) ainsi que sur le site de la FIDH (http://www.fidh.org).
 

Dans le cadre du festival, était également projeté le film
VIVRE A TAZMAMART


Plutôt que de montrer Tazmamart - où de 1973 à 1991 cinquante-huit hommes ont "disparu" - Davy Zylberfajn filme la parole de cinq anciens détenus dans des lieux baignés de soleil. L'alternance entre témoignages et paysages laisse deviner les images qui défilent dans la mémoire de ces hommes qui ont résisté à des conditions de détention effroyables, en tentant malgré tout de se construire une vie à Tazmamart.
Sur le film et le réalisateur

Sera-t-il possible de voir ce films et les autres au Maroc ? Peut etre par l'intermédiaire des instituts culturels étrangers ...

Les films lauréat seront projetés dans plusieurs salles d'Ile de France d'avril à juin 2006. Pour la liste des salles, merci de consulter le site du FIFDH www.festival-droitsdelhomme.org


Partager cet article

Repost 0
Published by Maroc - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

Derniers Articles

CoalitionsMaghreb

LE MAROC
Née le 10 octobre 2003, la Coalition Nationale pour l'Abolition de la Peine de mort au Maroc (CNAPM) rassemble aujourd'hui 7 ONG :

L'Observatoire Marocain des Prisons / L' AMDH / Le Forum marocain pour la Vérité et la Justice / L'OMDH / Le Centre pour les Droits des Gens (CDG) / L'association des barreaux d'avocats au Maroc / Amnesty International section marocaine.
LA TUNISIE
a également sa Coalition nationale contre la peine de mort, fondée à Tunis le 14 juin 2007 par 7 ONG de défense des droits de l'Homme et une centaine de personnalités des arts, du spectacle et des lettres.
article

 

 

 

 

 

L'ALGERIE
Le 10 octobre 2009, la LADDH (Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme) crée l'Alliance algérienne contre la peine de mort. Un premier pas vers l'abolition !

 

 _________________________

 

 

Algérie, Tunisie, Maroc.
Qui abolira en premier ?

* L'Algérie est le seul pays arabe à avoir voté pour la résolution en faveur d'un moratoire sur la peine de mort adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies le 18 décembre 2007

* La Tunisie. Le président Ben Ali s'était engagé à ne jamais signer l'exécution d'un condamné à mort (interview du Figaro Magazine, nov. 2007). Le gouvernement de transition a annoncé qu'il allait signer le 2ème protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort .

* Le Maroc Le mouvement du 20 février demande l'application des recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation comprenant l'abolition de la peine de mort. Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) mis en place par le roi en mars 2011 devrait agir en ce sens.  

 

________

 

Etat des lieux de la peine de mort au Maroc (vidéo)  http://www.dailymotion.com/video/xl8sln_mustapha-znaidi-au-rassemblement-de-soutien-a-troy-davis-a-paris-21-09-2011_news 

 

TORTURE / Sur les 141 pays au monde accusés par Amnesty International de pratiquer la torture, le Maroc figure parmi les cinq États où la pratique de la torture est la plus systématique.

Hchouma !

 
Top 5 des pays exécuteurs : Chine (2400 exécutions!), Iran, Irak, Arabie saoudite, États-Unis  (2013). 
La Chine, l’Iran et les États-Unis ont constamment figuré sur la liste des 5 pays ayant exécuté le plus grand nombre de prisonniers depuis les six dernières années. La Chine est responsable, et de loin, du plus grand nombre d’exécutions.