Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Derniers chiffres officiels

113 condamnés à mort attendent leur exécution dans les "couloirs de la mort" au Maroc (2014)
En 2012, 6 peines de mort ont été prononcées au Maroc et 10 en 2013.

Une situation en totale contradiction avec :

  • - les engagements pris par le Maroc avec les instances de droits de l'Homme,
  • - les recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation (IER)
  • - la nouvelle constitution qui se réfère au droit à la vie et au droit international.

Rechercher

Nouvelle constitution marocaine

EXTRAITS

Article 20 : “ Le droit à la vie est le droit premier de tout être humain. La loi protège ce droi t”.

Article 22 : “ Il ne peut être porté atteinte à l’intégrité physique ou morale de quiconque, en quelque circonstance que ce soit et par quelque personne que ce soit, privée ou publique. (...) ”

Abolition !

Le Maroc sera-t-il le second pays arabe (après Djibouti) à abolir la peine de mort? Le royaume pratique depuis 1993 (date de la dernière exécution) un moratoire de fait.
Le débat
est lancé. Juristes, syndicats et partis politiques sont interpellés. Les associations plus que jamais mobilisées.
Le Maroc renforcera-t-il encore son image de pays soucieux des droits de l'homme en abolissant définitivement la peine de mort ?
liste des articles -

ACTU

L'Afrique en marche vers l'abolition. Le Burundi et le Togo abolissent. Le Kenya commue toutes les condamnations à mort (4000). Le Gabon a définitivement aboli la peine de mort (loi votée en février 2011), suivi du Bénin (en août 2011).

Ailleurs : Les élus du Sénat et de la Chambre des représentants du Maryland (Est des Etats-Unis) devraient voter dans les prochains jours une proposition de loi visant à abolir la peine de mort(fév/mars 2013) 

En Tunisie, bien qu'ayant signé le 20 décembre 2012, avec 109 autres Etats, le moratoire des Nations Unies sur l'application de la peine de mort, la Tunisie continue à condamner à mort. En février 2013, le 12 fév 2013, la chambre criminel de la cour d'appel de Sousse condamnait le tueur en série Kamel Lahouel.

En Algérie, la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDDH) reçoit en nov. 2011 le feu vert de la présidence de la République pour entamer un programme national devant aboutir à l'abolition de la peine de mort dans la législation algérienne. Mais pourquoi cette proposition de référendum ?
Au Maroc, le mouvement du 20 février demande l'application des recommandations de l'IER dont l'abolition de la peine de mort. Un Collectif d'ONG appelait en mai 2011 le gouvernement à adopter l'abolition de la peine de mort et à l'inscrire dans la constitution. La Coalition mondiale contre la peine de mort a tenu son assemblée générale du 24 au 26 juin 2011 à Rabat.Le texte intégral de la réforme de la constitution proposée.
Art. 20 : "Le droit à la vie est le droit premier de tout être humain. La loi protège ce droit".
 

- Le Réseau des parlementaires abolitionnistes ont annoncé officiellement, le 4/04/13 lors d'une rencontre avec Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères, leur participation au 5ème Congrès mondial contre la peine de mort  organisé par ECPM à Madrid du 12 au 15 juin 2013.  

Mai 2014 : Les détenus franco-marocains emprisonnés au Maroc ne sont plus transférés en France en raison de la suspension des accords de coopération judiciaires entre les deux pays. Ils envisagent de recourir à la grève de la faim pour être entendus. Parmi eux, plusieurs se disent victimes de tortures. Le Maroc semble craindre pleuvoir les plaintes pour torture, après l'affaire des plaintes contre le chef de la DGST Abdellatif Hammouchi

- La peine de mort en 2012 : la carte du monde

24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 01:15

affiche_spectateur.JPGPour célébrer la Journée Internationale du Théâtre, la compagnie Teatr Daha-Wassa, avec le soutien du Ministère de la Culture et en collaboration avec le Théâtre National Mohammed V, présente

 

dimanche 27 mars à 19h au Théâtre de l’Institut Cervantes de Casablanca sa nouvelle production en darija "Le spectateur condamné à mort” de l’auteur roumain Matéi Visniec avec mise en scène d’Ahmed Hammoud.

 

Spectacle en darija. Entrée de 20dh sur place

 

Il s'agit d'une comédie absurde, -une parmi les premiers combats de Matei Visniec-, qui dénonce les parodies de justice.

La troupe Teatr Daha Wassa, qui signifie “Ici et Maintenant”, est née suite à la rencontre de jeunes artistes de tous les horizons dans un atelier libre donné par l'Institut supérieur d'art dramatique et d'animation culturelle (ISADAC). Elle veut proposer une manière différente de faire du théâtre, ouverte sur le public, en apportant une vision nouvelle de la création artistique au Maroc et établir des rapports stimulants avec les jeunes.

Né en 1956 en Roumanie sous Ceausescu, Matei Visniec est historien et philosophe de formation. Poète, il publie ses premiers textes en 1972. Il passe plus tard au théâtre, censuré par le régime communiste.
Aujourd'hui, il vit à Paris et travaille pour Radio France Internationale en tant que journaliste. L'auteur compte près de 25 pièces (des pièces jouéers dans le monde entier),
"Le spectateur condamné à mort" a été écrit en 2006. Depuis la chute du communisme, Matéi Visniec est l'auteur dramatique le plus joué en Roumanie.

Repost 0
Published by Le Maroc contre la peine de mort - dans News
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 12:05

Le roi Mohammed VI a accordé aujourd'hui sa grâce à 346 personnes condamnées au Maroc pour différends délits, à l'occasion du 56e anniversaire "de la Révolution du Roi et du Peuple", a annoncé le ministère de la Justice.

Cette fête nationale, qui sera célébrée jeudi, commémore le début de l'offensive du mouvement national après la déportation, le 20 août 1953, du sultan Mohammed V - grand père de l'actuel souverain - par les autorités coloniales françaises.
La majorité des personnes concernées ont bénéficié d'une remise de leur peine de prison, les autres d'annulations totales ou partielles d'amendes.

Le souverain marocain accorde régulièrement des grâces aux prisonniers et condamnés à l'occasion des fêtes nationales et religieuses. La dernière date du 29 juillet, à l'occasion de la fête du trône et avait concerné 24.865 détenus.

Repost 0
Published by Le Maroc contre la peine de mort - dans News
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 22:48

RABAT (AFP) — Le roi Mohammed VI a accordé des grâces partielles ou totales à 502 personnes à l'occasion de l'Aïd el-Kébir, la fête musulmane du sacrifice, qui sera célébrée mardi au Maroc, a annoncé lundi le ministère de la Justice dans un communiqué.


Contacté par l'AFP, le ministère de la Justice s'est refusé à préciser si des détenus islamistes font partie des bénéficiaires de la grâce.

Un total de 15 personnes sont libérables immédiatement, selon le ministère.


Les autres personnes graciées ont bénéficié de mesures allégeant leur peine ou leurs amendes, a-t-on ajouté de même source.

"Nous ignorons pour l'instant si des détenus islamistes figurent parmi les graciés", a déclaré à l'AFP Abderrahim Mouhtad, président de l'Association de soutien aux détenus islamistes Ennassir.

Selon M. Mouhtad, un millier d'islamistes sont actuellement détenus dans les prisons marocaines, condamnés pour la plupart dans le cadre de la loi antiterroriste.


Selon plusieurs journaux marocains, les autorités auraient récemment entamé des pourparlers avec quelques détenus islamistes présentés comme des dirigeants de la Salafya jihadia au Maroc -un mouvement islamiste radical-, en vue de leur accorder une grâce royale en échange de l'assouplissement de leurs positions.

Cette information n'a pas été confirmée jusqu'ici de source officielle.

Le souverain marocain accorde régulièrement des grâces aux détenus à l'occasion des fêtes nationales et religieuses.

Repost 0
Published by Le Maroc contre la peine de mort - dans News
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 20:57

Le 29 septembre dernier, le tribunal de première instance de Marrakech a condamné Yassine Belassal, 18 ans, à un an de prison ferme pour outrage au Roi Mohamed VI.

Son crime ? avoir transformé la devise nationale du Maroc "Dieu, la Patrie, le Roi" en "Dieu, la Patrie, le Barça" hommage au FC Barcelone,  sur le tableau de son lycée d'Aït Ourir.

Yassine a été condamné après un jugement expéditif en l’absence d’assistance d’un avocat. Dans l’attente de son procès en appel, il est emprisonné actuellement dans la prison Boulmehraz de Marrakech et placé dans une cellule de plus de 50 personnes.

Nous, soussignés, dénonçons la condamnation arbitraire du jeune Yassine et demandons sa libération immédiate.

http://helpyassine.com


La Cour d'Appel de Marrakech a décidé, mercredi 29 octobre 2008, d'accorder la liberté provisoire au lycéen Yassine Belassal, en renvoyant le procès au 5 novembre prochain.




Lettre à M le ministre de la Justice du Maroc de Omar Mahmoud Bendjelloun, docteur en droit et avocat
L'OMDH aux côtés de Yassine Belassal (art. Libération)
Des infos sur le site de Larbi
Repost 0
Published by Le Maroc contre la peine de mort - dans News
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 15:04

M. Hamel Merzoug nous a transmis ce message :


Grève de la faim à la Prison Centrale de Kenitra
Hamel MERZOUG
M. HAMEL Merzoug
Matricule 23902
Prison Centrale de Kenitra
(MAROC)

Kenitra, le 12 Octobre 2008,

" Moi, HAMEL Merzoug, condamné à mort, mène actuellement une grève de la faim illimité depuis lundi 6 Octobre, je ne la cesserai pas jusqu'à ce que les injustices dont nous sommes victimes, mes co-détenus et moi, soient supprimées.

Je revendique mes droits bafouées, le personnel de la prison m'interdit l'accès à l'infirmerie afin de me soigner, ma situation est dramatique : injustices, intimidations, tortures morales, etc...

J'ai pris ce risque en faisant cette grève car les causes le justifient, je poursuivrai mon action afin d'alerter le public et les autorités nationales et internationales, gouvernementales et non-gouvernementales.
En pratiquant ce jeûne illimité, j'exhibe mon corps vulnérable en symbole de ma situation d’impuissance face à mes bourreaux".

Repost 0
Published by Le Maroc contre la peine de mort - dans News
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 22:58

RABAT
Programme du séminaire sur la peine de mort du 11 et 12 octobre 2008, à Rabat (en pdf)
avec le Conseil consultatif des droits de l'Homme et Ensemble contre la peine de mort.

Une fois de plus, le religieux s'est invité au débat pour faire échouer tout espoir de changement sur cette question. Une vision rétrograde de l'islam paralyse les débats comme elle l'avait fait lors de la polémique sur le plan d'intégration de la femme dans le développement, ancêtre du Code de la famille marocain. Faudra-t-il attendre la encore un arbitrage royal puisque les partis et la société civile se montrent incapables de se mettre d'accord sur ce dossier ?

À l’appel de la Coalition mondiale contre la peine de mort, citoyens, institutions nationales, internationales et ONG se mobilisent chaque année pour rappeler que l’abolition de la peine de mort est un combat universel.

Le 10 octobre 2008 ils ont choisi de tourner leur regard vers l'Asie.


D'un Telquel à l'autre Il y a plus de 3 ans, dans TelQuel j'écrivais un papier "Peine de mort : demain, l'abolition ?"  Aujourd'hui, l'hebdo ressort le même titre, la même question. Preuve que sur le sujet, les choses n'évoluent pas vite...

Repost 0
Published by Le Maroc contre la peine de mort - dans News
commenter cet article
13 octobre 2007 6 13 /10 /octobre /2007 01:04

Le roi Mohammed VI du Maroc a grâcié 750 détenus de droit commun à l'occasion de l'Aïd al-Fitr, la fête clôturant le Ramadan. Cette grâce n'a cependant pas profité aux prisonniers islamistes.

La grâce sur le reliquat de la peine d'emprisonnement a profité à 105 prisonniers alors que les autres détenus ont bénéficié de différentes mesures allégeant leurs peines, a indiqué vendredi le ministère de la Justice. Deux détenus ont vu la prison à perpétuité commuée en prison à durée déterminée.

Le roi du Maroc n'accorde en revanche plus de grâce aux détenus islamistes depuis les les attentats du 11 mars, du 10 avril et du 14 avril à Casablanca où six kamikazes se sont sont fait exploser et un septième a été abattu par la police. Ces attentats ont tué un policier et blessé 45 personnes dont neuf grièvement.

 
Repost 0
Published by Maroc - dans News
commenter cet article
19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 23:16

Rabat, Maroc - Le roi Mohammed VI a accordé sa grâce au profit de quelque 550 détenus à l'occasion du 54ème anniversaire de la "Révolution du roi et du peuple", fête célébrée lundi au Maroc, a indiqué dimanche un communiqué du ministère de la Justice.

Il s'agit d'une grâce annulant des peines d'emprisonnement au profit de sept personnes, tandis que les autres détenus ont bénéficié de différentes mesures allégeant leurs condamnations.

Neuf prisonniers ont vu leur peine à la prison à perpétuité commuée en prison à durée déterminée, selon le ministère.

Le souverain alaouite accorde régulièrement des grâces au profit des détenus à l'occasion des fêtes religieuses et nationales.

La fête de la "Révolution du roi et du peuple "commémore la montée du mouvement nationaliste après la déportation, le 20 août 1953, du roi Mohammed V, grand père de l'actuel souverain, par les autorités coloniales françaises.

La dernière grâce du roi Mohammed VI remonte au 29 juillet, à l'occasion du 8ème anniversaire de son intronisation où il avait gracié 934 détenus.

Rabat - 19/08/2007

Panapress

Repost 0
Published by Maroc - dans News
commenter cet article
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 00:00
RABAT (AP) - A l'occasion de l'Aïd Al-Mouloud (anniversaire de naissance du prophète), le roi Mohammed VI a accordé sa grâce, partielle ou totale, à 879 personnes condamnées, indique lundi un communiqué du ministère marocain de la Justice.

Parmi les personnes graciées, figurent une trentaine de "salafistes" présumés (islamistes radicaux), arrêtés, jugés et condamnés au lendemain des attentats du 16 mai 2003 à Casablanca (45 morts et plusieurs dizaines de blessés), apprend-on de source gouvernementale.

En novembre dernier, une précédente grâce royale avait bénéficié à 164 islamistes radicaux condamnés pour leur implication directe ou indirecte dans ces attentats kamikazes.

A la fin 2005, un haut responsable de la police marocaine avait confié à l'Associated Press que plus de 3.000 personnes proches de la mouvance islamiste radicale avaient été interpellées depuis le 16 mai 2003. AP
 
Repost 0
Published by Maroc - dans News
commenter cet article
14 février 2006 2 14 /02 /février /2006 11:09

Mardi 14 février 2006, le théâtre national Mohammed V de Rabat organise...


la nuit du court métrage, avec la projection de 7 courts métrages marocains, tous réalisés en 2005 (19h30) :

«Destin de famille» de Younès Reggab,

«Lunatika» de Hicham Lasri,

«La danse du fœtus» de Mohamed Mouftakir,

«Oulad l ’Viêt nam» de Yann Barte,

«Cadre» de Ouanhid El Moutanna,

«La mouche et moi» de Rachid El Ouali et

«Mort à l’aube» de Hicham El Jabbari.

Les dernières heures avant l'aube d'un condamné à mort. Un père de famille rongé par les réminiscences de sa petite famille et la pénible attente avant l'arrivée des gardiens pour l'emmener à la salle d'exécution.

Pour info, tél. : 037-70-73-00

Repost 0
Published by Maroc - dans News
commenter cet article

Derniers Articles

CoalitionsMaghreb

LE MAROC
Née le 10 octobre 2003, la Coalition Nationale pour l'Abolition de la Peine de mort au Maroc (CNAPM) rassemble aujourd'hui 7 ONG :

L'Observatoire Marocain des Prisons / L' AMDH / Le Forum marocain pour la Vérité et la Justice / L'OMDH / Le Centre pour les Droits des Gens (CDG) / L'association des barreaux d'avocats au Maroc / Amnesty International section marocaine.
LA TUNISIE
a également sa Coalition nationale contre la peine de mort, fondée à Tunis le 14 juin 2007 par 7 ONG de défense des droits de l'Homme et une centaine de personnalités des arts, du spectacle et des lettres.
article

 

 

 

 

 

L'ALGERIE
Le 10 octobre 2009, la LADDH (Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme) crée l'Alliance algérienne contre la peine de mort. Un premier pas vers l'abolition !

 

 _________________________

 

 

Algérie, Tunisie, Maroc.
Qui abolira en premier ?

* L'Algérie est le seul pays arabe à avoir voté pour la résolution en faveur d'un moratoire sur la peine de mort adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies le 18 décembre 2007

* La Tunisie. Le président Ben Ali s'était engagé à ne jamais signer l'exécution d'un condamné à mort (interview du Figaro Magazine, nov. 2007). Le gouvernement de transition a annoncé qu'il allait signer le 2ème protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort .

* Le Maroc Le mouvement du 20 février demande l'application des recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation comprenant l'abolition de la peine de mort. Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) mis en place par le roi en mars 2011 devrait agir en ce sens.  

 

________

 

Etat des lieux de la peine de mort au Maroc (vidéo)  http://www.dailymotion.com/video/xl8sln_mustapha-znaidi-au-rassemblement-de-soutien-a-troy-davis-a-paris-21-09-2011_news 

 

TORTURE / Sur les 141 pays au monde accusés par Amnesty International de pratiquer la torture, le Maroc figure parmi les cinq États où la pratique de la torture est la plus systématique.

Hchouma !

 
Top 5 des pays exécuteurs : Chine (2400 exécutions!), Iran, Irak, Arabie saoudite, États-Unis  (2013). 
La Chine, l’Iran et les États-Unis ont constamment figuré sur la liste des 5 pays ayant exécuté le plus grand nombre de prisonniers depuis les six dernières années. La Chine est responsable, et de loin, du plus grand nombre d’exécutions.